Les allergies alimentaires

Les allergies alimentaires

Partager

Qu’elles soient respiratoires, cutanées ou alimentaires, les allergies ont fortement progressé dans les pays industrialisés et touchent aujourd’hui près d’une personne sur cinq. Les enfants, les premières victimes, sont trois fois plus touchés que les adultes. Si les allergies sont si répandues de nos jours, cela peut être en raison d’un excès d’hygiène, de la sensibilité de notre système immunitaire ou des modifications de notre régime alimentaire liées à l’augmentation des manipulations technologiques de l’industrie agro-alimentaire. Stérilisation des aliments, ajout de conservateurs, de colorants, d’agents de texture et d’édulcorants sont devenus monnaie courante et peuvent être en partie responsables de l’éclosion d’allergies chez le consommateur.

Parmi les allergènes alimentaires principaux se trouvent le gluten, les crustacés, les œufs, le soja, les fruits à coque, les graines de sésame... Si vous y êtes allergique, vous savez que les éviter n’est pas une mince affaire. À côté des aliments bruts, qui présentent l’allergène en lui-même, on retrouve beaucoup d’aliments transformés, susceptibles de contenir eux aussi un ou plusieurs de ces allergènes. Pas toujours facile de s’y retrouver.

Ainsi, avoir une bonne hygiène alimentaire et faire le bon choix de ses aliments permet de maintenir son organisme en bonne santé. Mangeons bien, en s’adaptant toujours aux fruits et légumes donnés par la nature, en respectant le cycle des saisons, et en consommant des produits locaux. Bien manger, allier les saveurs et les différentes textures, apporter à notre organisme tous les bons nutriments, sans négliger le plaisir, est une véritable source de vie.


Mon avis nutritionnel

La myrtille

La myrtille cultivée, bonne source de manganèse et de vitamines C et K, a un apport en sucre et en fibres similaire à la moyenne des fruits. La myrtille sauvage, quant à elle, est moins sucrée et contient davantage de fibres, de vitamines C et de polyphénols.
Ces polyphénols lui confèrent un pouvoir antioxydant permettant de neutraliser différents composés formés dans l’organisme qui accélèrent le vieillissement cellulaire. Certains polyphénols ont également des effets anti-inflammatoires et antimicrobiens. À noter : la cuisson altérant la qualité des polyphénols, il est préférable de manger les myrtilles crues et fraîches.

Limonade lavande myrtille  

Astuce:

Les baies de myrtilles

Récoltez des myrtilles en privilégiant celles pas trop mûres. Faites-les ensuite sécher dans un déshydrateur, puis placez-les dans un moulin à poivre avec quelques baies roses. Vous pouvez vous servir de ce mélange pour relever certains légumes comme le chou rouge ou encore les carottes mauves.


Ma cueillette sauvage

La mauve sylvestre

La mauve sylvestre est une plante entièrement comestible, cultivée depuis la Rome Antique pour ses feuilles et jeunes pousses. Les jeunes feuilles, tendres, se consomment en salade, ou bien cuites avec leurs tiges en soupe, en bouillon ou en omelette. Les fleurs, feuilles et racines, riches en mucilage, s’emploient comme épaississant ou comme substitut au blanc d’œuf. Les fleurs fraîches ou séchées apportent une coloration rouge aux tisanes. Les boutons floraux et les fruits se conservent dans le vinaigre et les graines non mûres, au goût de noix et de chou, peuvent se grignoter crues. Véritable légume, la mauve sylvestre est riche en sels minéraux, en protéines et en vitamines A, B1, B2 et C.

Recette Bruschetta de mauve à l'huile d'olive  


Ma recette du mois

LA COURGETTE
Elle nous apporte le meilleur en termes de nutriments (fer, calcium, magnésium), indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Recette Courgette rôtie aux abricots  


Partager